Forum RPG basé sur Les Enfants de la Baleine, de Abi Umeda.

 :: Gestion :: Informations Utiles :: Annexes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
L'univers des Enfants de la Baleine
Phaleina
Messages : 20
Date d'inscription : 14/07/2018
Admin
L'univers des Enfants de la Baleine regorge de surprises. Nous avons rassemblé ici toutes les pages explicatives du manga, afin de vous faire découvrir les surprises que réservent ces anecdotes.  


La mer de sable

Immense océan de dunes qui encercle la " La Baleine de Glaise". Les opinions sont partagées quant à son origine, mais la légende veut qu'à la suite de l'effondrement d'une ancienne civilisation, tout ce qui la constituait soit devenu débris et grains de sable.

Toutes sortes de vestiges de cette civilisation dérivent jusqu'à nous sur la mer. On ignore d'où ils viennent et où ils vont par la suite. Enfin, on dit que quiconque sombre dans la mer de sable ne reviendra jamais vivant.


Le Saimia

Pouvoir proche de la psychokinésie employé par les marqués de la " Baleine de Glaise ". Ceux-ci l'utilisent pour chasser ou collecter des matières premières sur la mer de sable

Le mot en lui-même désigne les émotions, mais l'utiliser sous l'impulsion d'une émotion personnelle est une pratique taboue sur l'île.

L'aura : motifs lumineux qui apparaissent à la surface du corps lorsque l'on utilise le saimia. Les mêmes motifs flottent également au dessus de la tête.

On dit que leur envergure et proportionnelle  à la puissance de leur utilisateur.


Gestuelle des doigts

Pour éviter les manifestations émotionnelles trop fortes, la coutume veut, chez le peuple de " Baleine de Glaise ", que l'on entrelace les doigts et que l'on enfonce ses ongles dans la chair afin d'oublier l'émotion en train de monter. C'est pour cela que beaucoup d'habitants gardent les ongles longs.

En général, les hommes croisent les doigts sur l'extérieur de la main et les femmes sur la paume.

Apparemment, les jeunes marqués ont tendance ces derniers temps à ne plus pratiquer cette coutume, jugée vieillotte.


Croyances

Une fois le défunt rendu à la mer de sable lors des obsèques, son âme se fond tout d'abord dans les dunes. Elle passe ensuite une longue période autour du vaisseau, qu'elle protège. Elle subsiste ainsi dans chaque grain de sable mais, avec le temps, ces grains s'envolent peu à peu vers les cieux.

Une fois là-haut, les âmes tissent une immense membrane couleur ciel. C'est elle qui fait que le soleil et les étoiles ne tombent pas. Les larmes qu'elles versent de là-haut se transforme en pluie. C'est pourquoi, même si la pluie est de bon augure, il est interdit de prier pour qu'elle tombe, car ce serait souhaiter de la peine aux âmes des défunts.

Le peuple de la "Baleine de Glaise" adresse ses prières aux âmes du font des sables et à celles des cieux.


Education

Les croyances et préceptes qui y sont associés sont enseignés dès le plus jeune âge. Les enfants assistent à des classes organisées par le Conseil des Anciens. Ils y apprennent, mis à part leur système religieux, l'histoire de la "Baleine de Glaise" et du monde, en l'état des connaissances du moment.

Comme de nombreux parents meurent jeunes, les enfants sont élevés et éduqués en petits groupes. Chasse, travaux des champs ou encore utilisation du saimia sont enseignés par des éducateurs choisis par les anciens. Ceux qui ont une grande maîtrise du saimia peuvent en enseigner le maniement dès l'âge de douze ans.

Les vêtements

Comme la "Baleine de Glaise" est pauvre en matériaux, les vêtements y sont précieux. Les gens portent des vêtements récupérés, chaque pièce est reprisée de nombreuses fois et est léguée à la génération suivante.

Les gens ont donc très peu de vêtements, mais il y en a un que tout le monde a en sa possession : la cape couple-sable.
Cette mante est solide, ce qui est nécessaire les jours de grand vent ou pour les sorties en mer. Elle conserve également très bien la chaleur, c'est pourquoi on l'utilise comme couverture à l'heure de se coucher.


Les créatures de la mer de sable

La mer de sable abrite toutes sortes d'êtres vivants.

Les cocons de papillons géants sont utilisés comme matériau pour fabriquer les capes coupe-sable. A l'état de larves, ils nidifient dans les dunes et se tissent des cocons couleur sable.

Les jours de tempête, on peut voir des poissons-lunes des sables. On pense qu'ils se nourrissent de charognes dans les profondeurs et que lorsque celles-ci remontent à la surface à cause du mauvais temps, ils remontent avec elles; Les gens de la "Baleine de Glaise" sortent parfois en mer dans la tempête afin d'en attraper.

Les poissons volants sont d'étranges poissons lustrés qui se déplacent en sautant à la surface de la mer de sable.

Le tatou des sables est un animal singulier couvert d'écailles et aux yeux atrophiés.

La limule des sables produit des œufs nutritifs et délicieux. La "Baleine de Glaise" en fait donc l'élevage.



Ressources naturelles et agricoles

L'île est pauvre en ressources. La nourriture et les biens nécessaires à la vie quotidienne sont donc strictement gérés et répartis de manière égalitaire. L'existence du poste de scribe vient en partie du fait qu'il est nécessaire de répertorier en détail toutes les récoltes agricoles et matériaux récupéré à l'extérieur.

Les leaders non-marqués, responsables de la paix sur le vaisseau, veillent à ce que tout le monde vive sans connaître la faim et sans souffrir d'inégalité.

Le gestion du sel illustre bien la question. L'île dispose, d'une part, de sel raffiné trouvé en quantité sur un vaisseau en ruines, et d'autre part, de sel de roche brut récolté sur des îles. Il est utilisé avec parcimonie car personne ne sait quand on pourra en récolter de nouveau.
La quantité de sel alimentaire allouée à chaque individu est très limitée; Au point que certains, qui s'étaient servis plus que de raison, se sont retrouvés emprisonnés dans le "corps".


Navigation sur les sables

Sur la mer de sable, objets et personnes sont happés et coulent inexorablement. Il faut donc recourir à certaines méthodes pour la traverser.  

Dans le cas de la "Baleine de Glaise", ce sont les pouvoirs du noûs Phaleina et de son "gouvernail", Kokalo, qui permettent au vaisseau de naviguer librement, tandis que que le saimia des marqués fournit l'énergie nécessaire à la propulsion de petites embarcations. L'Empire, quant à lui, possède plusieurs noûs lui permettant de faire flotter les grands navires qui lui assurent une hégémonie quasi-totale sur la mer de sable.

Les chercheurs du Royaume Uni de Sidérasie, destination de la "Baleine de Glaise", sont parvenus à développer une énergie de flottaison tirée des apolithoma, fossiles trouvés dans les sables.
Une des caractéristique de ces fossiles est qu'ils flottent par eux-même à la surface des dunes. On dit que certains peuples vivent sur les sables en les attachant directement à leurs bateaux.
Enfin, d'autres feraient flotter leurs navires grâce aux études qu'ils ont menées sur les poissons et créatures dont le corps est adapté aux sables.

Autant de méthodes qui, pour les navigateurs novice de la "Baleine de Glaise", restent inconnues.


Zones dangereuses de la "Baleine de Glaise"

La terre de l'île, qui sert de matériau de construction, est fragile. On le voit surtout aux environs de la poupe du navire. Plus les années passent et plus les tours n°4 et 5 penchent vers l'arrière. Elles sont donc de ce fait inhabitées, les gens ne s'en approchant que rarement.

Les quartiers d'habitation situés à proximité de la tour n°4 étant également touchés, de nombreux logements restent vides.

Les membres des "taupes" se sont quant à eux établis dans ces zones dangereuses, où se trouve leur repaire. La petite faction rebelle menée par Shikon et Shikokuna a elle aussi décidé de se réunir au pied de la tour n°5.
Sam 28 Juil - 10:48
Voir le profil de l'utilisateur http://phaleina.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: